M. et Mme Pirot sont venus vivre à la résidence en novembre 2017. 

    M. : « On avait des problèmes de santé. Moi je ne pouvais plus rien faire chez nous. Tout retombait sur ma femme, et à son tour, elle n'en a plus pu. Aujourd'hui, après trois mois à la résidence, on va très bien. Il y a tellement de gens qui parlent des maisons de retraite et qui ne les connaissent pas !
    Je me lève à 7h45. Je vais dans mon fauteuil en attendant le petit-déjeuner. Il nous est servi entre 8h et 8h30.

    Mme : Moi, je me lève un quart d'heure après mon mari. Je me douche toute seule, puis le déjeuner arrive. Une fois que je l'ai pris, je pars faire de la marche dans les couloirs. Ça me permet de voir du monde, de dire bonjour à toutes les personnes qui ont leur porte ouverte. Le personnel est vraiment sympathique.

    M. : Une fois le petit-déjeuner pris, je retourne dans mon fauteuil car je suis fatigué.
    Puis, vers 9h45, on vient m'aider à me préparer. J'ai un problème d'équilibre.
    Une fois prêt, c'est encore mon fauteuil, je lie le journal, des revues, je regarde par la porte-fenêtre, je ferme les yeux aussi. Le personnel vient nous voir fréquemment.

    Mme : Moi, je fais des jeux dans le journal, puis les animatrices ou l'animateur viennent me proposer de « travailler les méninges », ou de discuter de l'actualité.

    M. : 11h45, départ pour la soupe. Ma femme et moi nous rendons en salle à manger.

    Mme : Je pousse le fauteuil de mon mari. Je peux le faire.

    M. : On est cinq à notre table. Chacun est différent, il faut savoir composer, mais les repas sont agréables.
    La cuisine est très bonne, très variée et faite sur place.*

    Mme : Et servi par un personnel plein d'humour.

    M. : Si un plat ne nous convient pas, il y a toujours la possibilité de manger autre chose.
    L'alimentation et les médicaments de chacun, tout est très bien géré. Si vous en oubliez un, le personnel s'en aperçoit. On est bien suivi.
    Vers 13h et quart, on rejoint notre chambre. Moi je fais la sieste dans mon fauteuil pratiquement tout l'après-midi, je n'ai plus de force avec ma maladie.

    Mme : Je fais une petite sieste aussi, puis après je participe aux activités. S'il n'y a personne, je joue au triomino avec mes voisines. Je ne tricote plus, je n'ai pas le temps !

    M. : Puis on a beaucoup de visites, famille, voisins, amis.
    A 16 h, il y a le café, ou au choix. Ça donne un petit coup de fouet.

    Mme : Si les activités sont terminées, on prolonge avec les voisines.

    M. : A 18h30, c'est le souper. Le repas est un peu plus léger que le midi. Chacun est libre de manger à sa faim. Il y a une grande liberté.

    Mme : Puis à 19h30, on revient chez nous. On regarde les informations et la météo.

    M. : Moi je me couche, je ne regarde pas la télévision, je ne m'intéresse plus tellement à ce qui se passe. A 20h je suis au lit, et je dors bien.

    Mme : Après, c'est mon tour, à 21h, je suis couchée aussi.

    M. : Le personnel de nuit passe aussi, mais on ne s'en aperçoit pas, on dort !

    Mme : On est bien ici. Il n'y a plus de souci ! On est même mieux que chez nous ! »

     

    Madame Adam,  arrivée en décembre 2011,

    Je me lève vers 8 heures chaque matin, je prends mon petit déjeuner aux alentours de 8h30. On m’apporte mon journal et j’aime le lire après avoir fini mon petit déjeuner.

    Aux alentours de 10h30 je vais aux animations, en fonction du programme, sinon j’écoute la radio dans ma chambre.

    En début d'après-midi je me repose un peu avant d'aller aux animations. J’aime aussi, quand le temps est favorable, me promener autour de la Résidence.

    Après le goûter, je rejoins une résidente dans sa chambre et nous discutons de bon cœur avant le dîner. Le soir, je regarde toujours les informations télévisées et je me couche vers 22 heures.

    Je ne regrette pas d'avoir décidé de venir ici. Chez moi je n'étais plus tranquille et j'avais peur. Ici nous sommes entourré de tout le personnel, c'est rassurant.

     

    Madame Lahogue, arrivée en septembre 2011

    Je me lève généralement aux alentours de 8 heures. Je vais le plus souvent possible aux animations le matin. J’aime particulièrement le tricot et la lecture du journal.

    Vers 12h je rejoins ma table pour le déjeuner. C’est agréable de se retrouver tous à la même table et de pouvoir discuter.

    Après le déjeuner je m’accorde en général 30 minutes de repos et je reprends le tricot ou assiste aux animations en fonction du programme.

    Je dîne vers 18h30 et me couche vers 22h. 

    Avant d’entrer, je ne connaissais pas les maisons de retraite, j’y suis allée quelques fois pour voir des amis mais on ne remarque rien. Je me faisais une mauvaise idée et je ne pensais pas que c’était aussi agréable. Avant, j’étais seule chez moi et je ne voyais même plus mes voisins bien qu’ils soient eux aussi retraités… Ici je suis entourée de beaucoup de personnes et de beaucoup de gentillesse.

     

    Madame Rocher, arrivée en novembre 2011

    J’aime me lever tôt le matin : je me lève vers 6h30. Je prends mon petit déjeuner aux alentours de 8h30 puis je pars me promener à l’extérieur de l’établissement. Je vais jusqu’à l’église de la Bouëxière.

    Je participe toujours aux animations : le matin comme l’après-midi. Ce matin je vais participer à l’atelier de gymnastique douce par exemple.

    Après le déjeuner je fais généralement mon tricot avant d’assister aux animations de l’après-midi.

    Je me couche en général vers 23 h, je n’arrive pas à m’endormir avant. Je regarde la télévision chaque soir après le dîner